Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 mai 2012

Écrire l'histoire

Vu ce titre prometteur dans la presse récemment : Écrire l'histoire ! Je me précipite. Les étudiants en grève viennent-ils de faire tomber le gouvernement ? Les travailleurs du Canadien Pacifique, bravant la loi spéciale (encore une !), ont-ils paralysé le pays ? Un nouveau sondage donne-t-il l'indépendance du Québec gagnante à 80 % ?

Ne rêvons pas. Le réveil serait trop douloureux. Le journal nous apprenait tout simplement qu'un Canadien a enfin gagné une course cycliste européenne. Il y a des peuples qui écrivent l'histoire en abattant leurs tyrans, en se libérant de leurs oppresseurs ou en inventant la démocratie. Les Canadiens écrivent la leur en faisant du vélo…

Pauvre pays, pauvres ambitions, pauvres nouvelles. Du pain et des jeux, encore une fois. Ça ne date pas d'hier. Ça me rappelle aussi ce slogan de Charlie, dans les années 70 : «La publicité vous prend pour des cons, la publicité vous rend cons». Ça n'a pas changé. On peut même remplacer «la publicité» par à peu près n'importe quoi : la radio, la télé, un quelconque premier ministre… Jusqu'au téléphone, qui est devenu intelligent parce que vous ne l'êtes plus assez…

Tiens, Noam Chomsky a encore raison : 

http://globalpresse.wordpress.com/2012/05/19/5963/